couverture RESS 50-1 2012

Sommaire RESS 50-1 2012"Réguler le dopage ? Les failles de la gouvernance sportive. L'affaire Puerto comme illustration", voici le titre complet d'un article tout récemment paru dans la Revue européenne des sciences sociales (vol. 50, n°1, p. 127-159), coécrit avec Bastien Soulé, maître de conférences HDR à l'université Claude Bernard Lyon 1. Cet article fait suite à un premier travail paru dans le Journal of Sport & Social Issues en 2011 (dont j'avais fait état dans un billet mis en ligne sur ce blog en juillet de l'année dernière : lire "L'affaire Puerto au prisme des sciences sociales"). Dans l'article paru dans la revue nord-américaine, il s'agissait surtout de mettre au jour les différents acteurs interagissant autour de cette retentissante affaire de dopage dans le monde du cyclisme espagnol (et ailleurs) et de mettre en évidence les facteurs de développement du dopage sanguin par autotransfusion tout comme l'origine des problèmes de régulation révélés par l'affaire Puerto. C'est cette dernière voie qui est ici privilégiée, en sollicitant principalement la sociologie de l'action publique.

Ci-contre la couverture et le sommaire du numéro de la revue. En suivant ce lien, vous tomberez sur le site Internet de la Revue européenne des sciences sociales et vous obtiendrez de plus amples renseignements sur l'article et sa structuration. Ci-dessous, le résumé de l'article et les mots clés.

Résumé : en 2006, un enquête de la Garde Civile espagnole, baptisée « opération Puerto », a conduit à l’identification d’un vaste réseau de dopage sanguin. Plus de cinq ans après, les sanctions prononcées à l’égard des protagonistes de cette affaire sont rares, et pour la plupart ténues, questionnant ainsi le processus de régulation propre à l’univers sportif. Nous postulons que c’est dans la nature particulière de l’organisation du sport, régi par une pluralité de pouvoirs de contrôle et de règles, que réside une clef de compréhension des difficultés qui marquent la lutte contre les infractions sportives. Le système régulateur est ainsi confronté à des difficultés de caractérisation des agissements qu’il est censé sanctionner et à la pluralité des sources juridiques et réglementaires. Dans le cas Puerto les rares condamnations obtenues l’ont été au prix de procédures lourdes, complexes, et devant faire preuve d’une ruse qui était jusqu’alors surtout l’apanage des dopeurs et des dopés.

Mots-clés : dopage, gouvernance, régulation, sport professionnel

A noter : l'article est accessible sur le portail Cairn en suivant ce lien. Je peux aussi envoyer la version PDF sur simple demande par mail (ludovic.lestrelin@unicaen.fr). Par ailleurs, n'hésitez pas à réagir et à faire part de vos remarques. Bonne lecture !

A noter (bis) : le même numéro de la Revue européenne des sciences sociales accueille un article de collègues historiens en STAPS à Grenoble, Michaël Attali et Jean Saint-Martin, intitulé "Le sport dans l'enseignement de l'éducation physique et sportive durant les années 1960. De l'égalité d'accès aux inégalités de réussite". Lien vers l'article : ici.