LogoAFS2011Demain 5 juillet s'ouvre, à Grenoble, le 4e Congrès de l'Association française de sociologie (l'AFS) autour du thème général "Création et innovation". Temps fort de la discipline, cet événement permet de confronter les travaux des sociologues français (et étrangers), de susciter les rencontre et les échanges. Les matinées seront consacrées à des conférences fort intéressantes (le programme ici). Les communications, organisées autour de réseaux thématiques (RT), prendront place les après-midi. Il existe un RT spécialement dédié à la sociologie du sport et des activités physiques, animé par Patrick Trabal, professeur à l'université de Paris Ouest Nanterre (voir ici). Pour ma part, je communique jeudi, entre 14h30 et 16h30, avec Jean-Charles Basson, dans le RT "Mouvement sociaux" autour du supportérisme. Voici le résumé de la communication :

Le supportérisme est un militantisme. Mobilisations collectives supportéristes et lutte contre les nouvelles formes de contrôle social opérant dans le football européen

AfficheAfsGrenoble2011Si le répertoire d’actions collectives des supporters ultras comprend des modalités de mobilisation et des registres d’intervention caractéristiques d’un mouvement social, c’est que le supportérisme fait, en Europe, l’objet d’un encadrement élaboré (Basson, 2004). Considérés en tant que cibles par le modèle répressif développé en Angleterre, les groupes de supporters sont maintenus aux marges du processus de mise en œuvre d’une action publique dont ils sont les « ressortissants » (Warin, 1999). Ainsi entendent-ils user de leur « capacité de capture des autorités publiques » (Lascoumes et Le Galès, 2007 : 36) afin de faire valoir leurs intérêts. L’ambition repose sur la prise de conscience des ressources politiques dont ils disposent pour dépasser la politisation les tribunes. D’une part, au-delà d’une conception idéaliste de la politique entendue comme combat pour les grandes causes, ils s’organisent selon des principes politiques. D’autre part, ils participent à l’alimentation du système politique : espace de socialisation et d’encadrement, instance de sélection et de circulation des élites, ils travaillent à l’élargissement et à l’ennoblissement de la cause supportériste et à la traduction politique des revendications d’une partie de la jeunesse. Enfin, usant des technologies de la communication, orchestrant la dramaturgie des conflits et fustigeant les nouvelles formes du contrôle social, le supportérisme apparaît, à l’échelle globale, comme une contre-expertise militante.

Voici par ailleurs quelques communications autour de l'objet sport (avec le renvoi vers le résumé sur le site de l'AFS), sélectionnées par mes soins (la liste n'est pas exhaustive) :

- Samuel Bouron, doctorant en sociologie (CURAPP) : La construction scolaire de l'identité des journalistes sportifs

- Béatrice Barbusse, enseignant-chercheuse, Université Paris Est Créteil : De l'entraîneur au manager sportif dans les sports collectifs professionnels

- Bertrand Fincoeur, chercheur, Université de Liège : Les tourments de la repentance. Ou comment les discours (et les pratiques?) évoluent dans le cyclisme sur la question du dopage

- Bérangère Ginhoux, doctorante en sociologie, Université de Saint-Etienne : Les supporters de football sous haute surveillance

- Thomas Busset, chercheur, Université de Neuchâtel : La mise en place d’une politique de prévention du supportérisme violent en Suisse

- Julien Bertrand, ingénieur de recherche, Université de Lyon 2 : Un mode de socialisation professionnelle aux prises avec l'institution scolaire : l'apprentissage du football professionnel

- Claude Lafabrègue, maître de conférences, Université de Caen Basse-Normandie : Les écoles de voile, une innovation dans l'immédiat après-guerre. Jeux de pouvoir et stratégies de conservation autour d'une forme d'organisation innovante

- Loïc Sallé et Oumaya Hidri Neys, maîtres de conférences, Université de Lille 2 : Faire preuve de « personnalité » Quand la régulation des comportements participe à la définition du « bon arbitre » de football

A noter : les matinées seront retransmises en direct et en différé sur canalc2.tv.