31408383Régulièrement, des discours entendus notamment lorsqu'il s'agit d'illustrer la supposée faillite de l'université française (mais aussi portés jusqu'au plus haut sommet de l'Etat...) dénigrent la filière Sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps - 74e section du CNU). Ce fut encore le cas tout récemment lors de la très bonne émission de Frédéric Taddeï sur France 3 ("Ce soir ou jamais"). L'une des antiennes est souvent de mettre en balance l'importance des effectifs  (aux environs de 32 000 en France en 2007-2008) et les soit-disant maigres débouchés proposés, les Ufr Staps étant encore largement associées à la seule formation au professorat d'éducation physique et sportive. En chute vertigineuse, il est vrai, depuis le début des années 2000, les postes au concours du CAPEPS sont aujourd'hui aux alentours de 400.
Ces discours sont infondés, profondément injustes et reposent sur une vision caricaturale de cette filière universitaire. Il y a bien longtemps, en effet, que les Ufr Staps ne préparent plus seulement aux métiers de l'enseignement. Elles se sont engagées, depuis le milieu des années 1990, dans une diversification de leurs diplômes et sont ainsi régulièrement citées pour leur très bon taux de professionnalisation. Exemple parmi bien d'autres, je participe à l'encadrement du Master professionnel "management du sport" à Caen. Cette formation, adossée à la recherche, est aussi largement ouverte sur le monde professionnel et de nombreux conférenciers issus d'horizons divers sont associés à la vie de ce diplôme. Les étudiants s'insèrent dans des domaines variés tels que le tourisme et les loisirs sportifs, les collectivités locales, les fédérations et ligues sportives, les entreprises d'événementiel ou de conseil, etc. A Caen, outre un master professionnel "management", les étudiants peuvent s'orienter vers deux autres masters professionnels : "ergonomie" et "éducation par les activités physiques et sportives". Et c'est le cas dans toutes les Ufr Staps de France.

Bref, la réalité des Staps est aujourd'hui très éloignée de la vision caricaturale que l'on en donne parfois.

Plusieurs articles de presse récents sont ici à disposition pour prendre connaissance de cet état de fait. On trouvera ainsi dans les fichiers joints :
- deux articles parus dans Le Monde de l'éducation du 13 mai 2009 : LeMondedelEduc_19998_8_6 et LeMondedelEduc_19998_8_7
- un communiqué de presse de la conférences des directeurs Staps (daté du 2 mars 2009) à la suite d'une étude du Cereq démontrant le très bon taux de professionnalisation de la filière Staps : Staps_presse_mars2009
- un article paru dans L'Express du 1er mars 2009 faisant le tour des diverses filières universitaires (la référence aux Staps se situe à la dernière page) : express_fac
- un court article sur les Staps dans le magazine Vie universitaire du mois d'avril 2009 : article_vie_universitaire_avril_09
- un article paru dans Le Nouvel Observateur en 2008 : NouvelObs