logo_franceinterDimanche 19 octobre 2008, entre 9h10 et 10h, le magazine Interception, sur France Inter, a été consacré à une intéressante enquête sur les supporters de football. Plusieurs témoignages ont été recueillis et la partie sociologique a été assurée par Nicolas Hourcade, sociologue et enseignant à l'Ecole centrale de Lyon. Petite présentation du reportage :

Interception

 

Par Valérie Cantié et Lionel Thompson
Le dimanche de 9h10 à 10h

Qui sont les supporters de foot ? Faut-il en avoir peur ? La violence a-t-elle baissé dans les stades ? Quelles sont les mesures prises en cas de comportements racistes ou de banderole injurieuse ? Nour-Eddine Zidane a enquêté dans la nébuleuse des supporters du Paris-Saint-Germain, de Lyon, de Nice et de Marseille. Il a rencontré des ultras, supporters organisés et assidus qui font des kilomètres chaque semaine pour voir jouer leur club favori, et qui animent les tribunes. Il a également interviewé des hooligans, qui viennent spécialement pour se battre à l'extérieur du stade, le plus souvent la veille du match. Ils seraient environ 500 en France.
"La violence dans les stades freine la croissance des clubs". Cette phrase du secrétaire d'état aux sports Bernard Laporte laisse penser que les stades sont devenus des lieux de non-droit où les familles n'osent plus aller. Pourtant, des mesures de sécurité existent : interdictions de stades, caméras balayant toutes les tribunes, interdiction de fumigènes… Ces mesures suffisent-elles ? Va-t-on vers un foot à l'anglaise où, grâce à une augmentation du prix des places, la violence a été éradiquée de la première division mais reportée sur les divisions inférieures ? Avec des recettes télé représentant environ 60% du budget des clubs de Ligue 1, les supporters français craignent un foot aseptisé où ils seraient mis à l'écart au profit du téléspectateur.

Pour écouter le reportage, c'est ici : INTERCEPTION20081019