27055147Juin 2008, publication du rapport de recherche intitulé "Les enjeux des dispositifs actuels de lutte contre le hooliganisme en Europe", et remise du document pour le commanditaire : l'Institut national des hautes études de la sécurité (INHES, ex-IHESI).

Cette recherche, conduite depuis un peu plus de deux années, était dirigée par Anastassia Tsoukala, criminologue à l'université Paris Sud XI, et Jean-Charles Basson, politiste à l'université Paul Sabatier Toulouse III. Loïc Sallé, sociologue à l'université Lille II, ainsi que moi-même complétions l'équipe. Nous souhaitions porter un regard neuf sur la conception et la mise en oeuvre des dispositifs de lutte contre le hooliganisme actuellement déployés en France, et le détour vers nos voisins européens nous a semblé  particulièrement pertinent. C'est ainsi que la recherche nous a conduit en France (à Marseille), mais aussi en Espagne (à Madrid et Barcelone), en Italie (à Rome et Bologne), en Belgique (à Liège) et aux Pays-Bas (à La Haye et Utrecht).

Tout en s'appuyant sur un important travail documentaire, les informations ont été collectées grâce à un travail ethnographique d'observation participante et à des entretiens semi-directifs conduits auprès de hauts fonctionnaires, agents de sécurité publics et privés, chercheurs et experts, représentants des instances sportives, responsables d'associations, journalistes, travailleurs sociaux et supporters.

LL